Alison

BIGNON

 

Exposition permanente

 

La peinture d’Alison Bignon est comme soumise à une force, une contrainte du temps. Avec lui, les couleurs deviennent plus profondes, plus graves. Certes la légèreté demeure. Et ce, dans un métissage du terrestre et de l'éther. Et la créatrice sélectionne chaque fois couleurs et signes qui segmentent son avancée.
La créatrice est fondatrice d’un espace mental et sensuel, d'un univers discret, indicible, envoutant. Exit le fracas des désastres. Un monde précieux est là pour affirmer la puissance de la nature revisitée. Alison Bignon crée en effet un cycle précieux de vitalités, de sensations.
La poésie de l’espace s'inscrit en des cavales de rameaux en finesses. Tout est là pour une pratique de beaucoup de lumière. Elle éclaire quelques problèmes ou vérités perdues en cristallisations poétiques. Elles ramènent à un monde premier où les tristes tropiques se transforment en paradis terrestres dont la créatrice voyageuse est la plus prudente des Eve : pas de fruits dans ses jardins - juste des fleurs en unités fines et précieuses.

 

Jean-Paul Gavard-Perret